shadow

Histoire sur les croisières

Histoire de la première croisière

Albert Ballin ne pouvait pas se douter qu’il était le précurseur de la croisière touristique et qu’il allait lancer une nouvelle tendance de voyage lorsqu’il lança de Hambourg America Line (HAPAG) en 1891 la première croisière destinée à transporter des passagers et non pas des marchandises. A cette époque le commerce était profitable lorsque les paquebots servaient à transporter les émigrants.

Selon l’histoire, Albert Ballin avait planifié un séjour agréable de plusieurs semaines avec un bateau qui était normalement utilisé pour transporter les migrants qui désiraient partir en Amérique du Nord. Les voyages des migrants n’avaient malheureusement rien d’agréable à l’époque. L’histoire veut qu’il organisa le séjour pour une durée de 2 mois dans la Méditerranée, car les eaux sont plus calmes. La première croisière eut lieu sur le plus grand navire de luxe de l’époque, l’Augusta Victoria. C’est ainsi que 241 passagers, issus d’un milieu assez riche, eurent la chance de participer à la première croisière historique digne de ce nom.

La croisière eut un franc-succès car le bateau ne servait plus seulement à transporter des personnes mais permettait de passer un temps agréable en mer. Par la suite, de nombreuses croisières de loisir eurent lieu. Ce nouveau type de croisière, qui ne consistait plus à transporter des immigrants, finit par devenir partie intégrante des services proposés par la HAPAG. De ce fait, si nous pouvons considérer que Thomas Cook est l’inventeur des voyages organisés selon l’histoire, Albert Ballin est l’inventeur des croisières telles que nous nous représentons aujourd’hui.

Les croisières classiques étaient des croisières de luxe

Pendant des décennies, et même presque pendant un siècle d’Histoire, les croisières étaient le lieu de prédilection de femmes, certes relativement âgées, mais surtout d’un milieu aisé. Ces premières clientes raffolaient des croisières qui leur permettaient de visiter le monde entier tout en gardant leur qualité de vie, luxueuse, grâce aux agréables navires proposés lors des différentes croisières.

Le nombre de demandes de ce public était si important que les organisateurs de croisières décidèrent de s’y adapter. Ainsi, l’histoire veut que les premiers animateurs présents lors des différentes croisières étaient des jeunes hommes à l’apparence plutôt élégante, parfois des anciens officiers, qui accompagnèrent ces clientes particulières. Grâce aux croisières, les hommes pouvaient subvenir à leurs besoins, leur rôle étant principalement de faire danser le public féminin afin de rendre leur séjour plus agréable.

Au-delà des différentes excursions qui avaient lieu une fois que le navire avait pris terre, le dîner du capitaine faisait partie des grands attraits d’une croisière. Une croisière de loisir à bord d’un paquebot durait plusieurs mois coûtait donc très cher et ainsi était exclusivement réservée à un public qui avait les moyens financiers. On y retrouvait donc principalement les personnes les plus riches de la nouvelle bourgeoisie et des personnes d’origine nobles.

Les croisières fluviales, une nouvelle tendance

L’histoire s’est developpé: un nouveau marché exclusif a été créé parallèlement aux croisières maritimes : les croisières fluviales. Une croisière sur le Nil était par exemple un voyage historique et culturel accessible pour la population appartenant à une classe plus moyenne, bien que légèrement supérieure. Les croisières sur le Nil étaient en effet une façon simple et très agréable pour découvrir l’ancienne Egypte.

Les croisières sur le Nil restent jusqu’à aujourd’hui parmi les croisières fluviales les plus appréciées dans le monde, même si d’autres destinations Européennes s’imposent désormais aujourd’hui, comme une croisière fluviale sur le Danube en Allemagne et une croisière fluviale sur la Seine en France.

Les nouvelles tendances de croisière

L’histoire continue car les croisières se développent toujours depuis le dernier quart du 20ème siècle. De nombreux films tels que « Mort sur le Nil » ou de célèbres séries telles que « La Croisière s’amuse » ont marqué l’esprit des gens, ce qui a permis de démocratiser les voyages en croisières et intéresser un public plus vaste, parfois avec des limites budgétaires plus restreintes.

Les compagnies de croisière réagissent à cette nouvelle tendance afin de pouvoir toucher ce nouveau public. Les organisateurs de croisières proposèrent des croisières d’une durée d’une ou deux semaines, plus réalistes pour les personnes de la vie active qui veulent s’offrir un voyage mais qui ne peuvent pas se permettre de longs congés. Ainsi le prix d’une croisière se réduit drastiquement pour devenir plus abordable auprès de la population.

Un autre changement notable est par exemple le but central des croisières, qui diffère d’entreprise en entreprise. Si pour les croisières britanniques le séjour au bord du bateau est mis principalement en avant, nous retrouvons par exemple auprès de nos compatriotes allemands un intérêt plus affirmé sur lieux d’arrêt et les séjours en terre proposés lors des croisières. Le marché américain, quant à lui, s’oriente plutôt sur les divertissements et les spectacles proposés lors des croisières, qui rappellent parfois un style que nous pourrions retrouver à Las Vegas.

C’est à partir du début du 21ème siècle que nous assistons à un boom de construction de navires de croisières, preuve que l’intérêt est grandissant auprès de la population. Tous les acteurs du marché des voyages en croisière sont en compétition en proposant toujours plus de services et d’attractions. Ainsi, les voyages en croisières sont désormais devenus principalement un marché pour la population de masse. L’histoire n’est donc pas près d’être finie.